FANDOM


Ulek.jpg

La principauté d'Ulek

La principauté est le plus méridional des trois Etats indépendants d’Ulek bien qu’une certaine vassalité plutôt traditionnelle que réelle existe encore faiblement. C’est probablement le plus grand domaine de Flannesse accueillant une population mixte de nains et d’humains, et l’un des rares administrés par les dwurs eux-mêmes. La principauté est située dans la Flannesse occidentale, sur la côte de la mer d’Azur. Elle est bordée à l’ouest par la Kéolande et à l’est par la péninsule du Pomarj. Elle se trouve coincée entre  les fleuves Sheldomar et Joyau.

Son grand port Gryrax n’est surpassé en taille que par les grandes cités de Gradsul et Citadelle sur la mer d’Azur. C’est la capitale administrative de la principauté. Bien que Havre-aux-Collines, entièrement construite sous terre par les nains, est la plus grande cité de la nation naine, à plus d’un jour de marche au nord de Grygax.

Les nains vivent dans ces collines depuis une époque antérieure aux Grandes migrations, qui remontent elles-mêmes à un millénaire. Simple prolongement des légendaires royaumes nains des Lortmils à leur apogée, la région connait un prince dwur depuis ces temps anciens. Ces seigneurs nains protègent les richesses et les ressources des collines d’Ulek du Sud pendant  de longues années, établissant leurs grands halls solitaires sous la surface et se livrant finalement à assez peu d’échanges avec les Flannas indigènes qui vivaient dans les plaines. Cette situation demeura inchangée jusqu’à ce que les Suellois et OEridiens ne s’associent dans les vallées centrales pour fonder la Kéolande. Les nouveaux venus traitèrent les humanoïdes des lisières du royaume en amis, leurs proposant notamment diverses alliances. Lorsque les autres Etats d’Ulek furent intégrés à la Kéolande en qualité de provinces, le prince nain suivit leur exemple et accepta un siège au conseil de Niole Dra. Dès lors, il administra son territoire au nom du roi, acceptant même la présence de colons de la Kéolande sur ses terres.

Des décennies plus tard, quand le Pomarj tomba aux mains des humanoïdes dans la foulée des guerres de la Haine, Sa Sereine Altesse, Prince Olistaad Corond d’Ulek, Seigneur des Sommets du Havre, fit tous les efforts possibles pour apporter son aide à ses sujets. Il parvint effectivement à sauver des milliers de réfugiés à la frontière orientale, mais ne put reprendre aucune des vieilles baronnies du Pomarj. Un statu quo s’engagea au cours du siècle suivant, les armées de la principauté conservant un front contre celles du Pomarj, grâce à l’aide et au soutien de leurs voisins du comté d’Ulek et de la Célène. Ce statu quo commence à montrer des signes de faiblesse depuis les derniers bouleversements au Pomarj.

Le duché d'Ulek

Le duché entretient des relations amicales avec tous ses voisins. Gouvernée par un elfe, la politique du duché est de préserver l’harmonie entre tous ses citoyens de races variées. Le duché est toujours prospère sur le plan économique. Enfin, il est intéressant de noter le lien ambiguë qu’il entretient avec la Principauté d’Ulek, surtout que le Duché ne compte quasiment aucun nain sur son territoire.

Le comté d'Ulek

L’agriculture est la principale activité du pays. Le comte se doit d’ailleurs d’être druide de père en fils. Beaucoup de fermiers sont des adeptes d’Ehlonna et d’Obad-Haï. Les brasseurs gnomes exportent la consommation locale vers tous les états voisins. Des nains vivent sur les terres du Comté dans les Lortmils qu’il a pu conserver grâce aux Rôdeurs des Murmures. Les défenseurs du comté sont organisés en compagnies raciales où chacun se place suivant ses spécifications.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard