FANDOM


Faucongris.jpg
Nom officiel :
Cité Franche de Faucongris (l'ensemble des terres contrôlées par la cité est souvent appelé le domaine de Faucongris).

Dirigeant : Sa Solennelle Autorité, Seigneur Bailli de Faucongris. Actuellement, c'est le mage Zagig Yragerne qui est le Seigneur-Bailli mais celui-ci est absent depuis plus d'un demi-siècle.

Gouvernement : Seigneur bailli élu par une oligarchie représentant les principaux groupes marchands, militaires, judiciaires, économiques, criminels, religieux et magiques de la cité.

Capitale : Faucongris.

Villes principales : Âprebais (pop. 5 100), Faucongris (pop. 69 500), Le Havre (pop. 6 100), Ormeville (pop. 4 000), Puysenar (pop. 4 400).

Provinces : Une métropole, deux grandes villes, deux villes importantes et de nombreux villages et fiefs seigneuriaux dirigés par des nobles, des autorités militaires ou des administrateurs locaux qui rendent compte à l'oligarchie, les terres qui ne sont pas sous le contrôle de zones urbaines sont sous la tutelle des forces militaires de Faucongris.

Ressources : Argent, électrum, or, platine, gemmes, carrefour commercial terrestre et fluvial.

Population : 160 000 - 79 % humains (Oeridien, Sullois, Flanna, Bakluni, Rhénien), 9 % pieds-légers, 5 % gnomes des roches, 3 % elfes sylvestres, 2 % nains des collines, 1 % demi-elfes, 1 % demi-orques.

Religions : Zilkus, Pélor, St Cuthbert, Norébo, Fharlanghn.

Alliées : Duché d'Urnst, Furyondie, Nyrond, comté d'Urnst, Véluna, Verbobonc, Dyves, Pavoisie.

Ennemis : Pomarj, Iuz, Terres étincellantes, Fraterie écarlate, cultes maléfiques variés, Société cornue.

La cité de Faucongris contrôle un vaste domaine qui s'étend des cotes semptrionales de la baie des Moutons aux rives orientles de la baie Centrale du Nyr Dyv. Les Cairoannes et les Abbor-Alz marquent la limite orientale de son territoire alors que sa frontière occidentale est généralement placée au coeur de la forêt Noueuse et le long de la lisière de la forêt Céleste. Les autres villes du territoire de Fauconris possèdent chacune leur propre histoire d'indépendance. Il est certain qu'aucune d'entre elles ne se soumettrait volontairement au contrôle de Faucongris si toute la région n'était pas menacée par les soulèvements dans les territoires voisins. Le Pomarj et les Terres étincelantes sont en effet considés comme des entités instables mais néanmoins très dangereuses. Du côté du ponant, ni Dyves, ni la Célène ne débordent d'affection pour la cité franche. A l'est, le duché d'Urnst demeure un allié des plus tièdes.

Les soldats de la cité franche sont généralement armés d'une épée et d'un gourdin, et certains d'entre eux sont aussi des arbalétriers. Ils sont protégés par une cotte de mailles et un bouclier, à l'exception des Marins de combat d'Âprebaie, qui portent une armure de cuir. La milice de Faucongris patrouille la région entière, s'occupant des éléments perturbateurs tels que les bandits, les Rhéniens, les orques et autres monstres variés. Le gros des forces de la milice est concentré dans le sud pour faire face aux raids continuels des orques et des gobelinoïdes en provenance de la portion conquise des côtes Sauvages. L'armée comprend aussi les forces navales des Marins de combat d'Âprebaie et leurs six galères de guerre de la baie des Moutons, mais aussi la Milice montagnarde des Abbor-Alz, à laquelle sont rattachés une vingtaine de monteurs de griffons.

Le fleuve Sélitane et la route des Berges qui le suit sont les principales voies de communication dans les terres de Faucongris, et tous deux relient la baie des Moutons au Nyr Dyv. La route du Couchant pousse le trafic vers Dyves et au-delà, alors que la piste d'Urnst traverse les Cairannes vers l'est. Le commerce en provenance de toute la Flannesse transite par la cité franche et on peut y rencontrer des gensde toutes les nations. En plus d'être une plaque tournante du commerce, Faucongris est une cité intellectuelle. L'Université des arts magiques et l'Université grise, notamment, attirent de nombreux étudiants. Enfin, Faucongris est aussi une cité de diplomates. Des hommes d'Etat et des politiciens de la plupart des nations de la Flannesse centrale jouent un rôle d'ambassadeur pour leur pays, forgeant ainsi alliances et traités.

La cité de Faucongris est gouvernée par son seigneur bailli, lui-même choisi par l'Oligarchie, une assemblée composée de douze à dix-huit membres, essentiellement des chefs militaires, les maîtres des guildes (les plus importantes de la ville) et les prêtres et magiciens de marque. La populace du vaste domaine de Faucongris, au-delà de la ville elle-même, a peu d'influence dans le gouvernement. Le Conseil des baillis et seigneurs de Faucongris permet en apparence aux différents chefs des plus petites communautés d'avoir leur mot à dire dans l'administration du domaine dans son ensemble, mais il semble évident pour tous que cette assemblée annuelle n'a pas de véritable pouvoir. C'est pourquoi Âprebaie en particluer soutient sa gynarchie, bien que la ville soit occupée par les militaires de Faucongris. Les communautés des environs se tournent également vers la gynarchie pour les questions de comandement, suivant ainsi l'exemple des despotrices actuelles en s'inclinant devant l'autorité de la cité franche.

La cité qui aujourd'hui accapare autant l'attention du reste du monde a pris naissance, il y a des siècles de cela, sous le forme d'un petit village érigé sur les berges du fleuve Sélitane. Construite tout autour d'un relais commercial, la communauté d'origine finit par passer sous le contrôle d'un seigneur de guerre de la région qui avait établi son castel sur une colline surplombant le village. Apès plusieurs années d'accumulation de richesses par le biais de taxes et de danditisme, l'influence du dirigeant de Faucongris fut suffisante pour lui permettre de s'octroyer un nouveau titre : Landgrave de la Sélitane. Le premier fils du landgrave fut marié à la fille de la gynarque d'Âprebaie, scellant ainsi une alliance politique qui regroupa tout le bassin du fleuve en une seule entité, le landgraviat de la Sélitane. Cette association pragmatique atteint son zénith en la personne du dernier landgrave, le bien nommé Archimage Fou, Zagig Yragerne.

Ce natif de la côte Sauvage éait un héritier légitime, bien qu'éloigné, de la charge de landgrave. Son règne comme seigneur bailli et landgrave s'avéra le plus réussi de toute l'histoire de Faucongris. Il fortifia davantage la cité, réforma plusieurs de ses lois les plus onéreuses, fonda une université et apporta une grande prospéritéà l'ensemble de la région. La construction du château de Faucongris constitua un exploit d'ingénierie sans précédent. Même si certains de ses projets semblèrent dénués d'objectif, voire destructeurs dans certains cas, son règne profita dans l'ensemble à Faucongris et à ses habitants. Sans héritier, le jour vint où ses excentricités le conduisirent bien au-delà de ses fonctions de landgrave.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard